L'éveil spirituel : s'éveiller à quoi et comment ?

Publié le par Ouvrons les Yeux



"La leçon de vie la plus importante à apprendre est la réalisation de qui vous êtes en essence, au-delà de la personne." ECKHART TOLLE

 
 

N'avez-vous jamais remarqué que bon nombre de films hollywoodiens débutaient par la scène d'un héros endormi sur le point de se réveiller ? Comme si le voyage du héros était figuré à un éveil à soi-même ? L'éveil spirituel, la réalisation de qui vous êtes en essence, au-delà du paraître, est inscrit dans l'ADN du schéma héroïque et de la "Narration" au sens large. Mais encore faut-il comprendre l'essentiel : s'éveiller à quoi et comment ?

Les travaux de Joseph Campbell sont connus depuis des décennies. Mythes et grandes histoires nous ont donné le chemin et des indices d'éveil nous ont été légués sous forme symbolique. L'éveil spirituel est une aventure de longue haleine et le héros en quête d'éveil aura à affronter de nombreux obstacles avant de parvenir à sa propre réalisation. Sa mission ? Devenir le maître de son propre royaume intérieur.

Il n'y a pas d'éveil spirituel sans prise de conscience de notre propre nature elle-même constituée de dualité. Car il n'y a pas d'ombre sans lumière. Peu importe les outils, techniques ou mantras que vous utiliserez. L'ombre vous accompagne. Il faut donc l'apprivoiser et l'assimiler. Alors quelle est cette ombre ? Et où donc se cache-t-elle ?

Il y a des centaines d'histoires qui illustrent à merveille cette bataille intérieure de l'ombre à la lumière. Mais "Revolver" sorti en 2005, un film sur l'escroquerie intérieure signé Guy Ritchie, est une pépite illustrant de manière très précise le fonctionnement et la complexité de l'ego. Car l'égo reste la source de l'ombre, le plus grand obstacle à tout cheminement héroïque. Et cette ombre ne se cache pas à l'extérieur de nous mais au fond d'un complexe labyrinthe intérieur. C'est là toute la difficulté de cette mission de vie. Ou pour le dire autrement : c'est là toute la difficulté de cette grande aventure héroïque. Vous ne vous libérerez pas en libérant les autres mais en vous libérant vous même... Quel casse-tête !

Voici la retranscription du générique de fin accompagnant Revolver. Rien n'est à ajouter..

"L'ego est le plus grand escroc que nous n'aurions jamais pu imaginer. Car on ne le voit pas. Et sa plus grande escroquerie est de te faire croire qu'il est toi. Le problème est que l'ego se cache dans le dernier endroit que tu iras rechercher : en toi même. Il dissimule ses pensées comme si elles étaient tiennes, ses sentiments comme tes sentiments. A tel point que tu penses que c'est réellement toi. Les gens ont besoin de protéger leur propre ego sans limite. Ils mentiront, tricheront, voleront, tueront. Ils feront tout pour maintenir les "limites du soi".

Les gens n'ont pas conscience qu'ils sont emprisonnés. Ils ne savent pas qu'il y a un ego. Ils ne connaissent pas la distinction. Au départ, il est difficile pour l'esprit d'accepter qu'il y a quelque chose au-delà de lui-même, qu'il y a quelque chose de plus grande valeur et de plus grande capacité pour discerner la vérité, mieux que lui-même. Dans la religion, l'ego se manifeste en tant que diable et, bien sûr, personne ne réalise à quel point il est intelligent, car il a créé le diable pour que vous puissiez blâmer quelqu'un d'autre.

En créant cet ennemi extérieur imaginaire, vous vous êtes généralement fait un véritable ennemi. Et cela devient un réel danger pour l'ego, tout en étant sa propre création. Il n'y a pas d'ennemi extérieur. Peu importe ce que cette voix dans votre tête vous dit. Toute perception d'un ennemi est une projection de l'ego en tant qu'ennemi. En ce sens, vous pourriez dire que 100% de nos ennemis externes sont la résultante de notre propre création.Votre plus grand ennemi est votre propre perception intérieure. Votre propre ignorance, votre propre ego."