Un Jour Sans Fin : Pourquoi ce film est un bijou de spiritualité ?

Publié le par Ouvrons les Yeux



 

Le septième art nous a offert de très belles pépites. Sorti au cinéma en 1993, Un Jour Sans Fin en fait parti. Sous l’apparence d’une petite comédie romantique comme il en existe tant d’autres, ce film mis en scène par Harold Ramis résonne toujours comme un bijou de spiritualité. D'ailleurs en 25 ans, Un Jour Sans Fin a été réapproprié par de multiples communautés religieuses pour la richesse de son message et son caractère universel. Rien d'étonnant !

L'important, et on va le comprendre d'une étonnante manière dans ce film fantastique, reste de vivre dans l’ici et le maintenant.

Le film raconte l'histoire de Phil Connors. C'est un présentateur météo plutôt prétentieux. Son métier consiste à prévoir justement le temps qu’il fera demain avec un certain cynisme. Mais, à la suite d'un déréglement de la mécanique du temps, Phil Connors va être condamné à revivre éternellement la même journée. Celle du jour de la Marmotte, symbole de son état d'hibernation intérieur.

En insufflant un dérèglement du temps, le scénariste bouleverse l’état d’esprit du personnage principal qui en bon météorologue arrogant croyait maîtriser l’avenir. Tout l'intérêt de cette histoire consistera à comprendre comment le personnage principal parvient à échapper au supplice de devoir revivre de manière éternelle la même journée. Phil Connors entame alors une véritable quête initiatique. Vous le verrez, cette comédie illustre de merveilleuse manière et avec une élégante ironie cette tendance, chez l'homme, à répéter, toujours pour des raisons identiques, les mêmes erreurs.

Alors quel élément nous empêche d'avancer bien souvent dans nos propres vies personnelles ? Le film nous l'explique non sans humour. C'est l'ego, ce météorologue mental qui établit la pluie et le beau temps dans notre esprit, qui nous empêche de vivre dans l'instant présent et d'apprécier chaque journée, dans sa simplicité, telle qu'elle est. C'est d'ailleurs en embrassant chaque situation présente, en l'utilisant à son avantage pour s'améliorer et aider les autres que le personnage Phil Connors réalisera dans le film sa libération. L'aube d'un jour nouveau pour lui...

Qu'arriverait-il si nous devions faire de cette journée, aussi banale qu'elle puisse nous paraître, la meilleure journée possible ? Qu'arriverait-il si nous vivions ancrés dans l'instant présent sans nous préoccuper du temps qu'il fera demain ?